Accueil » Mairie » Projet : Les travaux sur la RD784

Projet : Les travaux sur la RD784

Un aménagement qualitatif et durable

Débuté en 2017, le projet de la Route de la Pointe du Raz (RD784) entre dans sa phase finale sur la période 2022 – 2023 entre le giratoire de Ty Frapp et la rue des Lilas pour un coût estimé à 2 millions d’euros. Ce projet a fait l’objet d’une réunion publique le 6 décembre dernier.

En lien avec le conseil départemental du Finistère et la Région Bretagne, les aménagements urbains et paysagers d’une longueur de 1 800 m, pilotés par les bureaux d’études Servicad Ingénieurs Conseils et Univers reprennent au premier trimestre 2022 pour une réalisation en 2 tranches géographiques à savoir, une première tranche de travaux entre le giratoire de Ty Frapp et le carrefour de Trébeuzec incluant également le réaménagement du carrefour à feux, puis une seconde tranche jusqu’à la rue des Lilas au point de raccordement des travaux réalisés en 2020 par a municipalité précédente.

Dans l’objectif imposé par les obligations réglementaires du « Code de la Rue » et la volonté affichée de gestion durable, l’ensemble des aménagements urbains conciliera sécurité et circulations, écologie et partage de l’espace public par l’amélioration, à la fois, de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite dîtes PMR, de la visibilité sur les accès aux voies transversales aux propriétés riveraines, de lisibilité de la voirie routière pour une meilleure régulation de la vitesse en agglomération limitée à 50 km/h, d’accessibilité des lignes régulières et scolaires gérées par la Région Bretagne et de gestion de la politique de stationnement et mode doux de déplacements et notamment les « 2 roues » et enfin une meilleure gestion des eaux pluviales.

Par délégation de maîtrise d’ouvrage donnée par le CD29, la ville assure sous son contrôle la réfection globale de la voirie routière, des trottoirs, stationnements et espaces paysagers créés.

Le plan de situation 

 

Le Code de la Rue : Concevoir une voirie accessible pour tous !

La loi sur l’égalité des chances de 2005 complété par les décrets d’application de 2006 et 2007 impose aux collectivités de prévoir dans tout aménagement une continuité des cheminements accessibles à tout usager de la voirie routière et notamment en prenant en considération les personnes à mobilités réduites.

Qu’est-ce qu’une personne à mobilité réduite ?

Tout individu contraint de ne plus pouvoir se déplacer sans assistance ou dans des conditions normales de mouvement. Sont considérées comme PMR les personnes à handicap moteur, visuel et cognitif mais aussi les personnes âgées ou enceintes, les enfants en bas-âge, portant des charges lourdes ou momentanément dans l’incapacité de se déplacer sans support physique (béquilles, déambulateur, poussette, caddie, etc.).

En quoi cela consiste-t’il ?

Pour ce faire, les aménagements intègrent des solutions spatiales permettant le partage du domaine public par la mise en œuvre d’aménagements rendant accessible l’espace public dans son intégralité en alliant les différents flux de déplacement possible sur son périmètre. Cela consiste dans la création de trottoirs de largeur 1.40 m mini, de stationnements longitudinaux de largeur 2.00 m mini, de voiries permettant l’accès de tous types de véhicules y compris le transport commun et de voie « vélo » de largeur 1.20 m mini. Selon l’espace disponible sur le secteur concerné, si l’ensemble des cheminements n’y est pas réalisable, des solutions doivent être recherchées sur un périmètre élargi dans une vision globale d’aménagement.

La régulation de la vitesse est un paramètre important du Code de la Rue car il constitue une dynamique importante pour le bien-être de l’utilisateur. Sur le projet, plusieurs solutions d’aménagement sont envisageables tel que plateau surélevé, chicane, carrefour à feux ou zone 30.

 

Une politique de stationnement et « 2 roues » affinée

Compte-tenu de l’exiguïté de la route de la Pointe du Raz en zone urbaine et des nombreuses habitations présentes de part et d’autre du domaine public départemental, la politique de stationnement implique à la fois de prévoir des places de stationnement longitudinales dans les secteurs les plus contraints et principalement pour les habitations ne disposant pas de solution de stationnement sur leur parcelle, et, de faciliter par la réalisation de trottoirs plus larges l’accès aux parcelles disposant d’un garage ou d’une cour intérieure et ainsi faciliter la visibilité des usagers en entrée et sortie du domaine privé sur la voirie routière en évitant toute zone de stationnement de part et d’autre des accès précités.

Cette exiguïté conduit également la collectivité à entamer une réflexion élargie de la continuité cyclable sur son territoire car la route de la pointe du Raz ne permet pas d’allier la création de voie dite « vélo » sur son linéaire avec l’accessibilité PMR, le stationnement et la prise en compte des flux routiers. C’est pourquoi, en lien avec le SIOCA, porteur du schéma directeur vélo de l’Ouest Cornouaille, la collectivité étudie la mobilité cyclable sur des voies parallèles en intégrant toutefois sur le projet les transversalités indispensables à cette continuité.

Coupe de principe avec stationnement

 

Coupe de principe sans stationnement

Une coordination globale sur le périmètre Projet

Piloté par le cabinet SERVICAD, les travaux s’accompagneront en amont de la réfection des réseaux existants sous le domaine public départemental à savoir :

-       Réseau d’adduction d’eau potable (SIE du Goyen) : Reprise du réseau de transport vers Audierne et de distribution pour les riverains y compris branchement

-       Réseau des eaux usées (SIVOM de la baie d’Audierne) : Travaux ponctuels de réparation par chemisage et reprise des branchements défectueux

-       Réseau basse tension (ENEDIS / SDEF) : Sécurisation et effacement des réseaux le long de la RD784 et reprise des branchements

-       Réseau de téléphonie (ENEDIS / SDEF) : Travaux d’accompagnement à l’effacement de la basse tension

-       Eclairage public (SDEF) : Reprise de l’ensemble de l’éclairage public dans la continuité des tranches réalisées antérieurement

-       Réseau gaz (GRDF) : pas de travaux et demande de raccordement gaz auprès de la population concernée.

Une gestion du pluvial intégrée au projet

Un nouveau réseau d’eaux pluviales va être créé pour la reprise des écoulements de la voirie routière ainsi que la reprise en amont et en aval des fossés existants par curage. N’étant pas maître du foncier, la collectivité étudie en parallèle la création sur le linéaire concerné de 2 bassins de rétention des eaux pluviales en complément des mesures déjà prises en compte.

Aménagements de régulation de la vitesse

Requalification de la RD784 de Ty Frapp à la rue des Lilas

PHASE 1 : 14 février - mi-avril 2022