Menez Dregan

https://www.facebook.com/menez.dregan

La grotte de Menez Dregan est le trésor archéologique du Cap Sizun située sur la commune de Plouhinec où d’autres richesses abondent à proximité : la nécropole néolithique du Souc’h et l’allée couverte de Pors Poulhan.

La grotte

La grotte de Menez Dregan est un site majeur du paléolithique. Les indices trouvés dans les plus anciennes couches de la grotte font remonter son occupation vers 465 000 ans avant notre ère. Les fouilles ont révélé la présence d’un outillage taillé sur galets, d’ossements (notamment de grands mammifères comme le périssodactyle, ou encore une dent d’éléphant) et de foyers, qui permettent de dire que l’utilisation du feu dans ce site est une des plus anciennes du monde.

Le centre d’interprétation

Le centre d'interprétation de Menez Dregan dévoile les spécificités de ces sites archéologiques et des hommes qui les ont fréquentés. Les méthodes et les apports de l'archéologie au fil d’une scénographie moderne et interactive, y sont présentés. Parcourir le sentier d’interprétation de 9 étapes permet de faire un voyage de 500 000 ans avant JC sur les traces des ancêtres. Elles évoquent l’évolution du climat, les différentes pratiques humaines mais aussi le travail des archéologues. Des dolmens de la Pointe du Souc’h à l’allée couverte de Pors Poulhan, en passant par la grotte de Menez Dregan (site majeur du paléolithique), permet de connaître la (pré)histoire. Pendant l’été, les rencontres préhistoriques de Bretagne offrent une découverte des modes de vie des ancêtres préhistoriques au travers de différents ateliers, visites, démonstrations et jeux.

Les dolmens de la Pointe du Souc’h

À quelques dizaines de mètres en surplomb de la grotte de Menez Dregan, la nécropole néolithique de la pointe du Souc’h, classée aux Monuments Historiques, est constituée de plusieurs dolmens fouillés entre 2001 et 2006 par le Service Départemental d’Archéologie.

L’allée couverte de Pors Poulhan

Elle est décrite, dès 1835, par le chevalier de Fréminville comme l’un des plus beaux et des plus grands dolmens du Finistère. Cette sépulture néolithique a été fouillée en 1986-1987 et restaurée en 1988-1989. Le riche mobilier découvert atteste d’un usage assez long, du néolithique final au l’époque gallo-romaine.